1 mars-Traversée du vercors

Publié le par yo

Ce week end, traversée du massif  en ski de randonnée nordique. Départ de Correçon samedi matin, nuit à la cabane de la Jasse du Play (celui qui me demande si c'est à côté de la dent du guignol je lui réponds oui ma chérie) pour arriver à Die le dimanche après midi.

Kesako les ski de randonnée nordique ? Des ski de fond alternatifs, mais un peu plus larges et avec des carres métalliques.  A mi chemin donc entre le ski de fond, le ski de rando, et le telemark. On peut en louer sur le plateau du Vercors (Altiplano ou intersport Lans) ou à espace montagne à Grenoble.
Départ de Corrençon
Descente vers la plaine de Darbounouse ..huumm pas facile à négocier la descente sur le chemin glacée


La partie jusqu'à Darbounouse est bien renfoncée dans la forêt du coup, dans le cas de traversée sur 2 jours,  ça vaudrait le cout de faire Corrençon-cabane de carrette (1h-1h30) le vendredi soir à la frontale.

Après la jolie plaine de Darbounouse, la fôret est moins dense et laisse une belle vue sur les sommets alentours avec une remontée dans un chouette canyon, dont les renfoncement sont idéaux pour faire la sieste ou s'abriter.
On ne sait plus ce qui est droit

La remontée  vers le pieds des sommets du vercors en direction de Tiolache et de la cabane de la Jasse du play.. est paumatoire à souhait.. (notre carte au 1/50 000 ne nous aide guère..).  Après quelques doutes sur la direction, nous arrivons vers 16h à la cabane.. déjà 10 personnes. Cette nuit là nous étions 16 et il y restait encore de la place pour dormir au rdc, mais il vaut mieux réserver la veille ;-)
Le Grand Veymont. Nous passerons à son pieds le dimanche

Si la cabane de la Jasse est pleine il vous reste, derrière, un igloo  2.5 places.

Initialement nous avions prévu de redescendre le lendemain sur la cabane de Pré Peyret ,avant de rejoindre le pas de l'aiguille pour basculer sur Clelles (retour possible en train sur grenoble jusque tard le soir, 20h30).  Une rencontre nous pousse à revoir le parcours. Des crampons seraient peut être nécessaires pour ce passage orienté nord.  Nous décidons de rejoindre la gare de Die par le col du Rousset (les horaires sont plus contraignants, dernier retour Die-Valence à 17h50).

Ambiance tamisée. Un peu plus tard, un groupe fera cuire des merguez...no comment

Au petit matin, le temps s'est couvert, avec un peu de neige, le regel n'a été que partiel. Les skis nordiques vont bien dans ce cas : bonne portance, bonne glisse dans les petits vallons. Comparé aux premieres heures de la veille sur la neige béton.. c'est le paradis.

Nous suivons le GR91. Il y a une cabane assez récente sur le bas d'une des premières plaines que nous traversons. Une alternative à la jasse du play si surchargée? Nous ne sommes pas allés voir si elle était ouverte. Passage au pieds du pas de la ville, du grand Veymont, du pas des chatons. Redescente très sympa dans le vallon qui part de ce dernier jusqu'à la Grande cabane (fermée, mais il y a une petite crêche où l'on peut s'abriter. Arrivée à la cabane de pré Peyret vers 13h. Le retour sur le col du Rousset par le GR93 se fait en remontant en direction des deux chalets que l'on aperçoit sur les hauteurs de la cabane. De bonnes descentes en ski avant de rejoindre le col du rousset (8.5kms, 1h-1h30 en ski).

Le retour sur Die (20kms): 
-pas de navette
-Taxi 50Eu
-Stop : ca marche bien. nous avons attendu 20min en plein après midi.
-A pieds : traversée du tunnel possible à pieds (800m sur un trottoir), il y a un chemin qui descend "dré dans le pentu" en coupant les 8-10 premiers kms de lacets, jusqu'à Chamaloc.

Un conseil : ne pas négliger l'arrêt à la coopérative de Die ouverte 7j.7 et pas loin de la gare..Ambiance retour assurée.


 

Publié dans les amis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article